La Carte du Jour : Le Géographe Rouge Marco Polo

Jeu :  L’Oracle du Dr. John Dee

Présentation de la carte :

Marco Polo (1254-1324) incarne le Géographe Rouge. Né à Venise, dans une famille de marins spécialisés dans le négoce, il entreprend en 1271, en compagnie de son père et de son oncle, un voyage épique vers l’Orient qui durera vingt-deux ans. Son périple extraordinaire permet non seulement la création d’échanges commerciaux mais également une sensibilisation à la culture de l’Empire mongol; il rend visite à l’empereur Kubilaï Khan et devient courtisan pendant un bref laps de temps. Il rentre en 1295 pour trouver Venise en guerre avec Gênes et est fait prisonnier. Il dicte le récit de ses pérégrinations à un codétenu.
Dans le contexte de l’oracle, il représente le courage nécessaire pour s’enfoncer à des fins d’exploration au plus profond de territoires où on préférerait souvent ne pas s’aventurer.

En cas de position à l’Ouest (l’Occident) ~ concerne l’amour / l’inspiration

L’inspiration peut guider vos pas tout le long de la route et vous montrer le moyen d’aller de l’avant en esquissant de grandes lignes plus précises que par votre vue quotidienne ordinaire. Soyez sensible aux signaux qui vous sont renvoyés, émanant des panneaux indicateurs sur le chemin restant à parcourir, et n’ayez pas peur de prendre des risques. Parfois, nous n’avons qu’une seule chance en ligne de mire.
Question de Gabriel : A quel point votre sens de l’orientation et votre intuition sont-ils clairs?

Publicités

IMI : Test de perceptions extra-sensorielles

En naviguant sur le net, je suis tombée sur le site de l’IMI, c’est-à-dire l’Institut Métapsychique International (sous tutelle du Ministère de l’Intérieur). En regardant un peu plus, j’ai trouvé un test pour mettre à l’épreuve nos capacités psy.

Une capture d’écran pour vous montrer un petit exemple:

Le but est de trouver l’image choisie par l’ordinateur dans chacun des 25 tirages proposés avec des « cartes de Zener ». Petit conseil: si vous faites le test, faites-le sérieusement, au calme, bien reposé, de préférence le matin. Ne faites pas comme moi, à la rigolade, après le boulot en étant rentré à 21h tout en dînant, parce que sinon, ÇA NE SERVIRA À RIEN!   

Lien vers le test : Test de perceptions extra-sensorielles.

[ Livre ] L’Alchimie expliquée par son langage

Titre : L’Alchimie expliquée par son langage
Auteur : Léon Gineste
Editions : Dervy, 2001

Résumé :

Par définition, l’alchimie manifeste un lien palpable entre toutes les choses et tous les êtres. Elle les métamorphose. L’univers devient alors limpide et accessible. En agissant sur la matière, l’alchimiste se met au diapason de lui-même et des lois universelles avec lesquelles il établit un vrai dialogue.

Cependant, face aux multiples interprétations qui divisent les écoles d’alchimie, les scientifiques, les philosophes, les psychologues, la littérature alchimique est devenue un véritable chef-d’oeuvre d’obscurité.

Chacun défend sa théorie et pour les chercheurs que nous sommes des questions simples comme : qu’est-ce que l’alchimie ? Est-il possible de déchiffrer son langage ? restent sans réponses.
Par ce livre, accessible à tous, Léon Gineste nous offre les clés d’un sanctuaire oublié afin de retourner aux sources d’un antique savoir.

Ainsi, au fil des pages, s’anime peu à peu le souffle vivifiant qui transfigure la vie des chercheurs en une magnifique aventure défiant l’imaginaire.

Honnêtement, la pratique de l’alchimie ne m’attire pas du tout, contrairement à son langage codé qui m’est plutôt attrayant! xD j’ai ce livre depuis longtemps, et l’ayant récemment sorti d’un de mes cartons je me disais que ça serait sympa de le présenter, puisqu’il s’agit de l’un des rares livres concernant l’alchimie que je possède!

La première partie, l’épigraphe, est en quelque sorte un plaidoyer sur l’alchimie, son histoire. Je suis désolée cela ne m’a pas passionnée, bien que des informations distillées au fil des pages. Je ne suis pas non plus assez intellectuelle pour apprécier plus amplement la verve de l’auteur, ni, par conséquent, pas assez documentée sur le sujet, ce qui a donc fortement limité mon intérêt pour cette première partie. En revanche, je suis certaine que ledit ouvrage plaira aux alchimistes / étudiants en alchimie!
Après cet épigraphe, une dédicace, une préface, la liste de quelques auteurs qui ont été cités dans le livre, une introduction avec quelques conseils pour commencer à découvrir l’alchimie si l’on est néophyte, et enfin, ce qui m’a le plus intéressée, le vocabulaire alchimique.

En effet, L’Alchimie expliquée par son langage est une sorte de dictionnaire, un répertoire de termes alchimiques. Je ne suis pas certaine qu’il y ai absolument TOUT, mais il en a assez pour se familiariser avec le langage.
A la fin du dictionnaire, un questionnaire afin de tester nos connaissances suite à la lecture du livre. Pour terminer, l’auteur aura dressé une bibliographie très fournie de nombreux ouvrages alchimiques.

Quelques extraits au hasard :

Huile de brique
Mercure rouge, de consistance huileuse. Il provient de la pulvérisation de la pierre abreuvée de sel philosophique*. L’apparition de l’huile de brique marque la fin de solve*.

Colombe de Diane
C’est la pierre parvenue à la blancheur.

Magistère
C’est la maîtrise du grand Oeuvre*. Le petit magistère, ou petit oeuvre permet d’obtenir la pierre blanche capable de changer les métaux en argent. Le grand magistère ou grand oeuvre est la fabrication de la pierre rouge pour transmuter en or.
Le déroulement des deux œuvres est identique : le grand magistère est le petit magistère, mais poussé jusqu’à la pierre rouge*.
Le petit magistère est une étape du grand oeuvre ou Magnum opus. Il n’est pas possible de réussir le grand magistère avant d’avoir réussi le petit.

Glaive
Nom du feu*, que l’on appelle aussi sabre*, épée*, poignard*, cimeterre, hache, lance, marteau, etc…

Pot étroit des philosophes
C’est le ballon contenant la matière de l’oeuvre. Son col est étroit. Il désigne aussi le pot du troisième étage de l’athanor* qui est encore plus étroit que le ballon, et ne possède pas de col.

Lion vert
Substance de couleur verte* servant à préparer l’agent primordial*. La puissance de cet agent, liée à l’énergie qu’il sera capable de capter, a fait donner à cette substance primordiale le nom de lion.

Yeux de poissons
A la suite du septième bain*, la pierre est blanche*. Elle ressemble à une perle* ou à des yeux de poisson cuit.

Bien entendu, les termes marqués d’un astérisque sont expliqués dans le livre!


Intérêt : 

[ Book Challenge 2017 ] Le roman d’un auteur australien

[ Rappel : Book Challenge 2017 ] Vous pourrez retrouver les visuels des livres lus sur mon Tumblr.

Défi : Le roman d’un auteur australien

Titre : Les Secrets de Thornwood House
Auteur : Anna Romer
Édition : Pocket (Presses de la Cité), 2015

Résumé :

Les secrets n’appartiennent qu’aux vivants. Après le décès de son ex-mari, Audrey, photographe indépendante, et sa fille Bronwyn déménagent dans une propriété reçue en héritage dans un coin perdu du Queensland, en Australie. C’est dans cette maison abandonnée qu’elle recommence à zéro et qu’elle découvre la photo du grand-père de son mari, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale. Intriguée par le personnage, elle apprend qu’il aurait assassiné sa maîtresse en 1946. Elle plonge alors dans un passé oublié et dans les secrets familiaux. Chose étrange, des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le mystère s’épaissit et avec lui, les dangers.

J’en aurais mis du temps à le lire!  très long à démarrer, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire même si, il est vrai, que je le trouve très bien écrit. Il faut dire aussi que les romans policiers – ce roman est-il vraiment un policier au final?!  c’est un roman d’enquêtes m’enfin… – ne sont pas spécialement mon genre de prédilection. Le seul truc que je n’ai pas aimé, c’est le passage épistolaire entre Samuel et Aylish… un peu trop long à mon goût, d’autant plus qu’en littérature, je n’accroche vraiment pas au genre épistolaire. Ah et puis à certains moment, Audrey, l’héroïne, est parfois un peu longue à la détente. M’enfin bon, le personnage est ainsi construit!
En revanche, ce que j’ai préféré, c’est la description des paysages, de certains lieux. Je ne sais pas, est-ce le charme exotique de l’Australie ou simplement la plume adroite de l’auteure, allez savoir, en tous cas, c’est ce que j’ai aimé le plus!
Dans sa globalité, l’histoire est intéressante, le roman est sympa à lire – bien qu’ayant pas mal de longueurs – mais, pour ma part, c’est sans plus.


J’aime : 

Sorties et rencontres?

Bon, comme vous le savez (peut-être), je suis encore loin d’avoir un énorme savoir ésotérique / occulte.  Je suis encore une grande ignorante, et fais de mon mieux pour tenter d’apprendre des choses lorsque je le peux. Néanmoins, j’aime aussi apprendre d’autres personnes!
La prochaine expo au musée du Quai Branly sur le thème Fantômes et Enfers d’Asie m’a donné une idée  : je vais prochainement créer une page spéciale pour tout ce qui est événements à venir susceptibles de m’intéresser – histoire d’avoir un pense-bête fixe, hein, parce que je note tout sur des petits papiers qu’ensuite je perd!  – et, dans le cas où ces mêmes événements vous intéresseraient également, je mettrais une proposition de rencontre pour faire une même sortie ensemble.
Alors, ça semble un peu prétentieux j’en conviens puisque je ne suis pas populaire du tout, mais je me dis que ça peut être sympa de partager une expo ou une balade ensemble, et pourquoi pas, s’apprendre des choses les uns les autres? enfin, en réalité c’est surtout moi qui ai besoin d’apprendre! xD

BREF! voilà, de toutes façons ce n’est qu’un test, et rassurez-vous, lorsque je proposerais des rencontres et qu’elles vous intéresseront, les rendez-vous seront toujours devant le musée ou à la sortie du métro, dans des endroits publics avec du monde autour, et je serais très certainement accompagnée par une ou deux amies aussi – pas plus, afin de ne pas effrayer les plus timides. De toutes façons, les lieux seront toujours indiqués, et je ferais en sorte d’avoir quelque chose qui vous aidera à me reconnaître.

EDIT, ce jour : la page est en ligne!

[ Unboxing ] L’Energie des Anges et des Cristaux

Titre : L’Energie des Anges et des Cristaux
Auteure : Alana Fairchild
Éditions : Exergue (Trédaniel)
Format : Coffret
Contenu : Livret explicatif illustré (noir et blanc), 54 cartes et une pochette en tissu
Langue : Français

Résumé :

Grâce à cet oracle doté de la vibration des cristaux et des anges – des maîtres ascensionnés et des déesses -, connectez-vous aux forces de guérison de la Terre et du Ciel !

Les cristaux appartiennent à la Terre et nous aident à bénéficier de sa puissance de guérison. Les anges, quant à eux, relèvent de l’esprit et nous permettent de puiser aux sources du Ciel, directement au cœur de l’Univers et de son amour inconditionnel.

Les anges, associés aux cristaux qui leur correspondent, vous aideront à intégrer vos aspects terrestre et spirituel, guériront votre corps et votre mental, et vous permettront de progresser sur le chemin de la spiritualité afin d’exprimer les désirs de votre âme en ce monde…

La première impression que j’ai eue c’est que l’on entrait vraiment dans le domaine New Age avec cet oracle, surtout lorsque l’on a sur certaines cartes le titre « maître ascensionné « , et qu’on mélange joyeusement un peu toutes les cultures avec les anges, les déesses et autres « maîtres spirituels ascensionnés ». Bon. Mais voilà, c’est Alana Fairchild, et j’ai déjà deux de ses oracles dont je suis complètement folle amoureuse, alors, essayons de dépasser les a priori pour se pencher de plus près sur ce nouvel oracle. J’aime bien l’idée d’associer des cartes oracles avec les pierres à utiliser.

Le booklet explique le choix général au sujet des anges, maîtres ascensionnés – l’auteure explique de quoi il s’agit – ainsi que les déesses. Les nombres, les mandalas et les couleurs des lames semblent aussi avoir leur importance, tout comme les correspondances entre l’esprit divin/isé associé à une pierre (un cristal) précise. Tout ceci est expliqué au début du livret, puis l’auteure propose trois exemples de méthodes de tirage différentes : deux méthodes à trois cartes – à savoir Le Tirage de l’Introspection et Le Tirage Passé-Présent-Avenir – plus la méthode de la carte unique.
Je suppose que l’on peut varier le type de tirage, le jeu semble assez ouvert pour cela.

Plus loin dans le livret et concernant l’interprétation, on trouvera tout d’abord une sorte de texte symbolisant la carte tirée, pouvant également fonctionner comme un résumé de ladite carte, puis l’interprétation à proprement parlé, avec un mélange de psychologie et de spiritualité (habituel chez Alana Fairchild) et, encore une fois, un rituel de guérison propre à chacune des lames. Bon, je suis toujours un peu déçue, et souvent morte de rire, à propos des incantations à réciter, mais je pense qu’il s’agit de formules d’exemples lorsque l’on n’a pas d’idée sur les prières à prononcer. Après, ceci n’est que mon avis, car j’ai toujours préféré écrire mes propres prières / mantra (etc…) plutôt que de réciter bêtement celles des autres! xD

Dans l’ensemble, c’est encore un ouvrage soigné d’Alana Fairchild, bien que je suis un peu dérangée par la tronche de certaines cartes, je préfère de loin le genre de travaux d’illustrations de L’Oracle d’Isis et L’Oracle de Kuan Yin. M’enfin, on ne va pas chipoter trop longtemps : le dos des cartes reste sympa, et les textes d’interprétations sont travaillés. Là où éventuellement je peux dire que je suis un petit peu déçue, c’est que j’étais persuadée que l’on allait travailler avec des pierres à se procurer petit à petit, en fait non. Je sais, c’est idiot comme raisonnement car il s’agit d’un coffret cartes, comme annoncé dans la description du produit, mais je ne sais pas, peut-être qu’il serait intéressant d’utiliser les pierres pour travailler au moins les rituels de guérison proposés. A voir!

Quoiqu’il en soit, pour me défaire de mon impression de New Age, j’ai eu envie d’effectuer un petit test que voici.

Méthode utilisée :  Le Tirage de l’Introspection

Résultats :

Carte 1 – Qu’ai-je besoin de savoir à cet instant précis?
Lame tirée : 6 – L’Ange Amitiel et l’Obsidienne bleue ~ La Révélation

En résumé, cette carte explique que la connaissance se manifeste toujours lorsque le moment est venu, que l’état « d’ignorance » et de tâtonnement, de flou, entre-temps n’est pas à déplorer, que cela nous permet quand même d’apprendre, de comprendre des choses, de grandir et d’évoluer à notre rythme. Il faut continuer à avoir confiance en l’Univers. Une révélation devrait être faite prochainement. Un court extrait :

(…) Préparez-vous à recevoir une révélation, car vous y êtes apte aujourd’hui. Croyez à ce que vous voyez, sentez et savez en votre cœur, maintenant et dans l’avenir proche. Un mystère va se dévoiler à vos yeux, provoquant éventuellement chez vous de l’étonnement, de l’émotion, de l’inspiration et un sentiment de l’humilité.

Carte 2 – Comment faire pour guérir et grandir à présent?
Lame tirée : 45 – La Déesse Gaia et le Jaspe Océan ~ La Bonne Volonté

Faire la paix avec soi-même afin d’agir sans peur et esprit de compétition. Continuer à souhaiter le bien aux autres, par conséquent pardonner les erreurs d’autrui. Continuer à faire confiance à l’Univers afin de ne plus avoir peur de l’avenir (c’est comme ça que j’ai compris les explications).

Carte 3 – Que va-t-il m’arriver de merveilleux grâce à ma guérison?
Lame tirée : 36 – Le Maître ascensionné Mataji et la Cuprite ~ Le Soulagement

On peut résumer la carte par un seul mot : l’acceptation. Acceptation de soi, de ses propres défauts, de ses erreurs, de son coté Obscur; mais aussi acceptation d’un décès, du passé que l’on ne peut modifier, des erreurs d’autrui envers nous-même. Accepter n’est pas résigner. Là encore, un message pour dire de continuer à faire confiance en l’Univers. Poursuivre la route même si on n’a pas tout compris par rapport à ce qui nous arrive dans notre vie. Lâcher prise.

Mouais. Va falloir que je l’utilise un peu plus. A voir avec le temps.


J’aime :